Thérapie ACP

 

Sébastien Delpeuch

PSYCHOLOGUE - PSYCHOTHERAPEUTE

 

Thérapie Centrée sur la Personne

Praticien E.M.D.R

Orientation Scolaire et Professionnelle

Animateur d'ateliers Méditation-Philo pour enfants

 

Membre de l'Association Française de Psychothérapie

dans l'Approche Centrée sur la Personne

(AFP-ACP)

 

06 49 95 37 44

 

sebastien.delpeuch@laposte.net

 

47, Route de Blagnac

31200 Toulouse

“La psychothérapie est une science humaine qui tend à l'apaisement des souffrances psychiques et au développement harmonieux de la personne.”

Déclaration des droits à la psychothérapie

LA PSYCHOTHERAPIE SELON L'APPROCHE CENTREE SUR LA PERSONNE

 

La psychothérapie Centrée sur la Personne s'adresse à toute personne éprouvant le besoin d'un lieu de parole neutre où l'on puisse:

 

  • s'exprimer, être compris, accepté
  • tenter de déployer à son propre rythme son potentiel de croissance pour aller vers l'autonomie, la confiance et le mieux-être. (AFP-ACP)

 

La psychothérapie vise à favoriser la croissance, la maturité, un meilleur fonctionnement et de plus grandes capacités d'adaptation. Elle vise une libération de nos anciennes conduites défensives, limitatives et sources de profondes souffrances et détresses psychologiques.

“Chaque individu est unique. Il détient au plus profond de lui sa propre vérité, sa vie et le tracé potentiel de son chemin, qu’aucune science du psychisme ne peut enfermer…Il peut accéder à ses ressources s’il se sent compris, accepté, non jugé.”

Carl Rogers

PRINCIPES DE L'APPROCHE CENTREE SUR LA PERSONNE

 

 

Hypothèse centrale

 

"L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même. Mais seul un climat bien définissable, fait d’attitudes psychologiques facilitatrices, peut lui permettre d’accéder à ses ressources. " Carl Rogers.

 

 

Attitudes psychologiques propices à un climat relationnel thérapeutique

 

Ces attitudes psychologiques faciitatrices peuvent être considérées comme des modes d'être intériorisés et incarnés par le thérapeute. Nous pouvons décrire ces attitudes ainsi:

 

  • La congruence ou authenticité: il s'agit de la capacité du thérapeute d'être en contact avec son vécu interne (émotions, sentiments, besoins, désirs…) et que ce contact soit ajusté à la conscience qu’il en a et à l’expression qu’il en donne dans la communication à son patient. Cette capacité permet au thérapeute de se présenter face à son patient comme une personne véritable, sans masque, ni façade professionnelle .

 

  • La compréhension empathique: capacité à percevoir le monde intérieur de l'autre comme si l'on était cette personne et à vérifier avec délicatesse si nos impressions sur son vécu et ses ressentis concordent avec son expérience.

 

  • Le regard positif inconditionnel: capacité à accueillir la personne comme elle se présente sous ses multiples facettes avec une bienveillance chaleureuse, respectueuse de la personne qu'elle est, et débarassée de tout jugement.

 

  • La qualité de présence: La combinaison de ces trois modes d'être génère une qualité de présence qui permet à la personne de ressentir que le thérapeute est vraiment présent avec elle, qu’il n’est pas dans une posture artificielle, qu’il est impliqué et engagé en tant qu’être humain dans la relation. La qualité de présence est accompagnée d’une sorte de force tranquille apaisante, d’une absence d’effervescence et de dispersion mentale, d’une centration véritable sur ce qui se dit et ce qui se passe dans la relation. Elle favorise une climat d'ouverture et de compréhension.

 

LE PROCESSUS DE CHANGEMENT

 

 

Rogers a mis en évidence et décrit les stades du processus de changement thérapeutique . Grâce à la relation thérapeutique, va se développer progressivement chez la personne, un processus évolutif, souple, fluide, en mouvement. Le dialogue intérieur sera plus libre, l'expérience émotionnelle sera vécue dans l'instant et correctement perçue. Cela évoque un mouvement d'assouplissement dans la relation à soi-même, aux autres et à son environnement.

 

Ces changements ne proviennent pas d'un effort de volonté mais d'une acceptation profonde, intériorisée et ressentie des parties de soi-même, jusque-là rejetées et qui relèvent du domaine émotionnel..

 

"Plus je cherche à changer un trait de caractère qui m'insupporte, plus il se renforce. Le paradoxe, c'est que lorsque je peux vraiment l'accepter comme une partie de moi et l'intégrer à l'image que j'ai de moi, cet aspect perd de sa force et arrête de m'irriter. C'est alors que la conduite change d'elle-même, sans efforts"

Xavier Haudiquet-Lamarque, 2011, Président d'ACP-France.

 

S'accepter profondément, avec sollicitude, bienveillance et estime envers soi-même est la clé qui permet d'accéder à l'évolution positive et au changement constructif. Cette acceptation conduit à une libération de nos anciennes conduites défensives, limitatives et sources de profondes souffrances et détresses psychologiques.

« Si j’accepte autrui comme quelque chose de figé, déjà diagnostiqué et classé, déjà formé par son passé, je contribue ainsi à confirmer cette hypothèse limitée. Si j’accepte autrui comme processus de devenir, alors je fais ce que je peux pour confirmer ou rendre effectives ses potentialités. »

Carl Rogers

Carl Rogers (1902-1987).

 

Psychologue nord-américain, il est le fondateur de l’Approche Centrée sur la Personne. Son travail se situe au cœur de la psychologie humaniste et existentielle. Il a passé sa vie professionnelle à explorer le processus de changement chez les individus et à définir les principes qui facilitent le développement de la personne.

 

Rogers est avant tout un praticien de la psychothérapie et un amoureux de la recherche scientifique. Après son doctorat, il travailla pendant 12 ans comme psychologue à Rochester et dirigera l'Association pour la Protection de l'Enfance.

 

Rogers devint ensuite professeur dans les universités de l'Ohio, de Chicago, puis du Wisconsin. Cette carrière universitaire s'étala sur plus de 20 ans.

 

Il mis en place des protocoles expérimentaux afin de vérifier ses hypothèses dans le cadre de recherches universitaires et scientifiques basées sur ses expériences de thérapeute. Rogers fut honoré par l'American Psychological Association (APA) pour sa contibution scientifique, puis plus tard pour sa contribution professionnelle. C'est d'ailleurs le seul psychologue à avoir obtenu successivement ces deux distinctions.

 

Le travail de Carl Rogers s'est par la suite étendu à la pédagogie et à la résolution des conflits internationaux.

Il ira notamment faciliter des rencontres interculturelles en Irlande, Amérique Centrale, Afrique du Sud et dans de nombreux pays occidentaux.

 

L’œuvre et l’action menée lors des vingt dernières années de sa vie lui valent d’être nominé pour le prix Nobel de la Paix. Malheureusement, il meurt cette même année, en 1987.

 

A l’occasion des 85 ans de Rogers, l’ancien Président des Etats-Unis, Jimmy Carter (lui-même prix Nobel de la Paix en 2002) avait salué en lui « un faiseur de paix universellement connu et hautement respecté. »

Le développement de la Personne

 

Il s’agit du livre qui a fait connaître la pensée de Carl Rogers en France et qui reste à ce jour une référence pour toute personne qui souhaite découvrir l’Approche Centrée sur la Personne.

 

Voici comment Carl Rogers le présente:

 

« Ce livre décrit la souffrance et l’espoir, l’anxiété et la satisfaction dont est rempli le cabinet de consultation de tout psychothérapeute. C’est l’histoire unique de la relation qui se forme entre chaque thérapeute et son client, ainsi que la description des éléments communs à toutes ces relations. Ce livre décrira l'expérience extrêmement personnelle de chacun de nous. Il s’agit d’un client qui, assis à côté de mon bureau, dans mon cabinet, s’efforce d’être lui-même, tout en ayant une peur mortelle de se laisser aller à l’être, qui essaie de voir son expérience telle qu’elle est, qui veut être cette expérience alors même que cette perspective l’épouvante.

 

Dans ce livre, il s’agira aussi de moi-même, en compagnie de mon client, assis en face de lui, prenant part aussi intensément que possible, avec toute ma sensibilité, à la lutte qu’il mène ; de moi-même alors que je m’efforce de percevoir son expérience ainsi que la signification, le sentiment, la sensation, la « saveur » qu’elle a pour lui. "

Carl Rogers en entretien avec Gloria

 

Cet enregistrement présente en version américaine d'époque (mise en scène très...surannée mais le contenu de l'entretien est précieux) un entretien de Carl Rogers avec une patiente. Un autre atout de cet enregistrement est la comparaison effectuée avec deux autres approches:

  • la Gestalt Thérapie avec Fritz Perls
  • la Thérapie Comportementale et Cognitive avec Albert Ellis

Liens utiles:

AFP-ACP: Association Française de Psychtothérapie dans l'Approche Centrée sur la Personne

AFP-ACP

ACP-France: Institut de Formation à l'Approche Centrée sur la Personne et à ses applications

ACP-PR: ACP Pratique et Recherche - La revue de référence de l'Approche Centrée sur la Personne

CEDRE: Association de thérapeutes Centrés sur la Personne répartis dans plusieurs villes

CEDRE